Connaissances

L'Histoire est une forme de connaissance du passé.

Elle s'appuie sur l'utilisation de témoignages et sur leur interprétation.

Le passé, c'est l’accumulation et l'assemblage des événements, des faits qui se sont déroulés, il y a 2 000 ans par exemple, tout comme ceux qui se sont produits hier. La masse considérable des faits, les uns éclatants, d'autres, plus nombreux, obscurs, constitue ses ingrédients indispensables. Le passé est ainsi la matière première du travail historique.

Comme toute science humaine, l'histoire applique une méthode scientifique très rigoureuse qui vise à la reconstitution du passé par un examen des événements à partir principalement de documents et d'archives. L'histoire s'intéresse bien sûr à l'être humain, témoin et acteur principal des événements. Elle cherche à connaître qui il était, où et comment il vivait, de quelle manière pensait-il, comment abordait-il telle problématique, en fonction de l’époque vécue. Tout objet d'étude en histoire s'inscrit au final dans la compréhension de l'homme. L'histoire est peut-être la plus humaine des sciences humaines parce qu'elle est curieuse de comprendre toutes les facettes de l'être humain dans le passé: il existe ainsi une histoire des mentalités, une histoire des idéologies politiques et des relations internationales, une histoire économique, une histoire de l'éducation, une histoire des sciences et technologies, une histoire de l'enfance et de la famille, une histoire des climats, une histoire de la psychologie, une histoire de la sexualité, une histoire des religions, et tout ceci dessine les contours de l’histoire avec un grand H.

L'étude de l'histoire permet de comprendre le présent. On considère que les deux fondateurs de l’histoire sont deux auteurs grecs du Ve siècle av. J- C., Hérodote et Thucydide. Hérodote d’Halicarnasse est l'auteur d’un récit sur la guerre entre les Grecs et les Perses, intitulé Historia et Thucydide est l'auteur de La Guerre du Péloponnèse, ouvrage dans lequel il essaie de comprendre les raisons du conflit ayant opposé Sparte et Athènes. Un historien doit rapporter les faits sans les juger, mais également sans omettre aucune des circonstances propres à nous en faire juger nous-mêmes. Il ne s’interpose pas entre les faits et le lecteur, et alors l’imagination de ce dernier peut se mettre en marche pour interpréter l’Histoire et la marche passée du monde et des hommes. L’histoire est donc une enquête sur le passé humain, visant à établir les faits et à les rendre compréhensibles. Le désir de comprendre le présent est ce qui nous pousse à chercher les causes de l’état actuel des choses. Pour donner un exemple récent, la complexité du conflit israélo-palestinien et la difficulté à le trancher nous conduisent à nous demander comment tout cela a-t-il commencé ? De tels exemples sont récurrents dans la vie quotidienne.

Des luttes ancestrales nous obligent souvent à nous tourner vers le passé et l’histoire des nations et des peuples. Le domaine historique est immense, riche, plein de rebondissements, d’horreurs, de guerres, et quelquefois d’accords de paix. L’histoire est ponctuée par des dates apprises à l’école et qui restent dans l’esprit collectif comme des moments phares à ne pas oublier. L’enseignement de l’Histoire se fait en ce sens, de manière à tracer des repères entre le passé et le présent.

Connaissances.org
Copyright Connaissances / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
Conjugaison / Convertisseur / Calculatrice / Geographie